Infos COVID
Espace client Devis et RDV

5% des européens reçoit un traitement médical dans un autre pays de l’Union européenne chaque année. Cette mobilité médicale pour des soins dentaires est connue sous le terme de tourisme dentaire.

Le tourisme dentaire est un phénomène français par excellence, car plusieurs dizaines de milliers de français effectuent un voyage pour traitement chaque année. En 2018 au total, plus de 32 400 dossiers pour des soins dentaires à l’étranger ont été remboursés en France, ce qui montre l’ampleur du phénomène.

Le tourisme dentaire est en pleine expansion et attire des patients toujours plus nombreux à la recherche d’un traitement dentaire à des prix abordables. Pourtant, malgré son développement, le tourisme dentaire manque parfois de lisibilité et fait même l’objet de caricatures de la part de ses détracteurs.

Quelles sont les motivations et les freins au tourisme dentaire ? Comment choisir la bonne destination de soins ? Quelles précautions prendre pour réussir son projet de soins ?

Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour être un touriste dentaire éclairé.

Qu’est-ce que le tourisme dentaire ?

Le tourisme dentaire désigne le déplacement pour raison médicale vers un pays tiers, afin d’y suivre un traitement.

Il peut s’agir de soins dentaires légers, dans le cas d’un voyage touristique ou du regroupement familial (Espagne ou Portugal par exemple), ou bien de soins dentaires importants (Hongrie notamment).

Les soins peuvent être programmés ou inopinés. Dans les cas deux, les soins dentaires ne sont pas soumis à autorisation préalable.

Tourisme dents

Pourquoi du tourisme dentaire?

Le tourisme médical existe depuis l’Antiquité, notamment en matière de thermalisme. Les voyages pour traitement ont donc toujours existé.

En Europe, l’essor du tourisme dentaire remonte au changement de régime en 1989. Avant même la chute du mur, la Hongrie devient vite un point de passage pour les Autrichiens, heureux de visiter leurs voisins et bénéficier de soins dentaires de qualité à prix défiant toute concurrence.

Le fait de voyager pour se soigner relève aujourd’hui dans la plupart des cas d’une nécessité face au renoncement aux soins (qui toucherait en France une personne sur trois pour raison financière). Un candidat aux soins peut donc se déplacer dans un autre pays pour y recevoir un traitement dans des conditions identiques de sécurité, de qualité et de remboursement.

Ce droit aux soins est inscrit dans la loi nationale et communautaire et le tourisme dentaire est régi par la directive 2011/24/UE relative à l’application des droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers.

Motivation des patients

Faire du tourisme dentaire permet simplement de se soigner correctement les dents.

D’après un baromètre santé, près de 50% des interrogés sur le tourisme dentaire déclarent qu’elles sont prêtes à se rendre dans un autre pays de l’UE pour recevoir un traitement qui n’est pas accessible chez eux ou bien de meilleure qualité.

Le prix des soins dentaires est le principal facteur de la mobilité des patients. Les difficultés liées aux délais de prise en charge, à la disponibilité de l’expertise ou la qualité des infrastructures sont des motivations supplémentaires pour suivre un traitement dentaire à l’étranger.

Avantages du tourisme dentaire

Lorsqu’ils se rendent à l’étranger pour y recevoir un traitement, les patients privilégient l’Europe et les États membres. Les distances restent raisonnables et un ensemble de règles communes régissent l’exercice de la profession dentaire. C’est la garantie de disposer de normes et de pratiques concordantes entre les pays.

Voici tous les avantages qu’offrent le tourisme dentaire en Europe :

Prix dentaires plus bas de 30 à 60%

Les prix dépendent des types de soins et de fortes différences existent selon les pays ou les cliniques dentaires.

En moyenne, le prix des soins dentaires est inférieur de 30 à 60 % aux prix d’Europe de l’Ouest pour une qualité équivalente.  Le remboursement dentaire est quant à lui similaire au pays d’affiliation

Réaliser ses soins dentaires à moindre coût est aujourd’hui une alternative sérieuse, sûre et avantageuse.

Qualité et sécurité

Le Centre National des Soins à l’Etranger contrôle chaque année les dossiers dentaires effectués à l’étranger. Son Directeur l’affirme : « le CNSE ne dispose pas d’éléments permettant d’affirmer la présence d’une qualité critiquable »  (source : Santé magazine). Cette déclaration s’appuie sur l’étude de dizaines de milliers de dossiers chaque année.

Aucune étude ne fait état de problèmes spécifiques liés au tourisme dentaire, qui permet à des dizaines de milliers de patients de se soigner depuis 30 ans. Une telle longévité marque donc un haut niveau de qualité ou de sécurité.

Transparence et traçabilité

La transparence des soins dentaires est un argument mis en avant par les cliniques dentaires du tourisme dentaire, notamment en matière de production de prothèse dentaire, ou encore dans le cas des implants dentaires avec la remise du passeport implantaire.

Eurodentaire assure une transparence complète à tous les niveaux. Le dossier dentaire du patient est clair, documenté et complet pour permettre au patient de faire valoir facilement ses droits. Un exemple à suivre quant à la clarté et la transparence sur les procédures, les prix, l’origine et la traçabilité des matériaux.

A noter que les soins dentaires à l’étranger sont soumises à des règles plus strictes qu’au plan national, afin de bénéficier du remboursement au retour.

Délais des soins

Le gain de temps est une motivation pour beaucoup de patient. Le tourisme dentaire propose des délais optimisés, dans le respect des protocoles en vigueur.

Selon le magazine Top Santé de février 2015, 70 % des français ont déjà renoncé au moins une fois à consulter un spécialiste et le délais d’attente est cité comme on obstacle.  Un traitement peut facilement se dérouler sur des mois, voire des années.

Les candidats au tourisme dentaire souhaitent concentrer leur traitement sur un temps court. Les délais d’attente et délais de traitement donc réduits sans compromettre la qualité ou la sécurité du traitement.

Services sur mesure

La partie médicale et les soins dentaires constituent le coeur du projet du patient. Ceci étant, la qualité des services et de la prise en charge contribuent à une expérience réussie et au succès du traitement dentaire.

Une prise en charge complète et personnalisée avant, pendant et après les soins, doit être effective dans les domaines administratif, communicationnel, logistique et technique.

Le touriste dentaire prendra donc un soin particulier à vérifier les services complémentaires dont il dispose.

Les acteurs du tourisme dentaire

Les patients ont le choix de leur prestataire. Ils peuvent passer par une agence dentaire intermédiaire ou s’adresser directement au dentiste ou à une clinique dentaire.

Face à la pléthore de l’offre, il est parfois difficile de s’y retrouver. Le plus sûr est de se référer à un organisme reconnu comme Eurodentaire et aux certifications internationales, seules véritables garants de la qualité des soins et des procédures.

Eurodentaire se distingue pleinement des cliniques dentaires ou des agences de tourisme dentaire. Faire appel à Eurodentaire et ses cliniques dentaires, c’est choisir sur ce qui se fait de meilleur en matière de qualité et de prix.

Principales destinations du tourisme dentaire

Plusieurs destinations offrent un cadre rassurant et sécurisé pour réaliser son traitement dentaire, mais compte-tenu des avantages à se soigner dans l’Union européenne, le tourisme dentaire se fait en priorité en Europe.

Pour les français, les destinations de tourisme dentaire sont dans l’ordre : Hongrie, Espagne, Portugal, Italie, Allemagne, Roumanie (source : CNSE, montant dépensés en 2018).

Chaque destination dentaire à ses spécificités, que ce soit en terme de proximité, de traitement, de prix ou de services. Les prestations diffèrent donc d’un pays à l’autre et Eurodentaire propose ses services en Hongrie, Roumanie et Espagne, afin que chaque patient trouve la solution adaptée à ses besoins et ses attentes.

Quelles sont les destinations majeures du tourisme dentaire?

Découvrir

Soins recherchés en tourisme dentaire

Contrairement à une idée reçue, le tourisme dentaire n’est pas avantageux pour tous les soins dentaires.

Implants dentaires, soins conservateurs, soins esthétiques, prothèses dentaires fixes ou amovibles, tous les traitements ne présentent pas la même attractivité financière :

Implants dentaires et réhabilitations fixes

Les implants dentaires sont la spécialité du tourisme dentaire. Lorsque l’on souhaite refaire une partie ou l’intégralité de sa dentition, l’implant dentaire est souvent indispensable, mais son prix élevé le rend difficile d’accès.

Plutôt que se résigner à porter un dentier, le patient peut profiter du tourisme dentaire pour poser ses implants dentaires au meilleur prix.

Chirurgie dentaire

Certains soins en chirurgie dentaires peuvent s’avérer nécessaires en préalable à la pose d’implant peuvent : extraction dentaire chirurgicale, comblement osseux ou sinus lift sont des interventions chirurgicales courantes en tourisme dentaire.

L’expérience des chirurgiens maxillo-faciales s’appuie sur une pratique quotidienne de la pose d’implants dentaires et des opérations liées.

Soins esthétiques

De plus en plus demandée, la dentisterie esthétique consiste à corriger les « défauts » des dents, sans qu’une intervention médicale ne soit spécialement requise.

Les facettes et les couronnes sans métal sont, comme tous les soins prothétiques, à un prix très avantageux.

Les soins esthétiques sont d’autant plus prisés qu’ils ne sont pas remboursés et donc intégralement à la charge du patient.

Soins prothétiques

Les soins prothétiques (couronne dentaire, ponts dentaires, prothèse ancrée sur implants, prothèses fixes) font comme les implants, partie des soins dentaires les plus chers et souvent les moins bien remboursés en France. Les prothèses fixes sont donc prisés pour leur excellent rapport qualité prix à l’étranger, jusqu’à 3 fois moins chères!

La réforme sur le reste à charge dentaire ne semble pas changer fondamentalement la donne, en raison d’un effet de déplacement des prothèses dentaires d’un panier à l’autre. Cependant, certaines prothèses restent remboursées à 100% et le candidat aux soins s’assurera des conditions de prise en charge en préalable.

Soins conservateurs

Ces soins courants et à caractère préventif sont conventionnés et remboursés dans certains pays comme la France. Ils ne justifient donc pas un voyage dentaire.

Les soins conservateurs sont même parfois plus couteux qu’en France, où ils sont fixés par la loi et intégralement pris en charge.

Orthodontie

Ce traitement est moins cher à l’étranger, mais nécessite des ajustements réguliers.

L’orthodontie est donc peu attractif financièrement et compliqué d’un point de vue organisationnel, en raison des coûts de voyage et de séjours fréquents.

Tourisme et implants dentaire

Lorsqu’il s’agit d’interventions chirurgicales ou encore des soins prothétiques importants, le traitement peut s’avérer totalement incompatible avec la notion de tourisme. En effet, le caractère invasif ou important des soins nécessite une prise en charge spécifique et un environnement dédié au repos et à la récupération.

Pour des soins légers, une partie touristique peut être envisageable. Dans le cas de soins lourds, le patient dédie l’intégralité de son séjour à ses soins, qui sont incompatibles de prime abord avec du tourisme.

Prix et remboursement

Le prix des soins dentaires est souvent trop élevé pour que tous puissent y avoir accès. Le tourisme dentaire se développe pour des actes dentaires particulièrement coûteux comme les implants dentaires et les prothèses dentaires, qui sont dès lors très prisées à l’étranger.

La loi européenne et nationale permet le remboursement des soins dentaires. Si le traitement a lieu dans un autre pays membre de l’UE, le remboursement des soins dentaires est automatique et sans autorisation préalable.

Les soins dentaires à l’étranger sont soumises à des règles plus strictes qu’au plan national, afin de bénéficier du remboursement au retour.  En France, le CNSE est l’organisme en charge du contrôle et du remboursement des soins dentaires à l’étranger. Chaque année, plus de 30 000 traitements dentaires à l’étranger sont remboursés.

economies soins dentaires

Renseignez-vous sur les soins dans votre cas et évaluer l’intérêt du tourisme dentaire

Obtenir une étude personnalisée

Le tourisme dentaire, comment ca marche ?

On peut décomposer un parcours type de tourisme dentaire en 3 étapes : la préparation avant les soins, le traitement dentaire, le suivi post-opératoire.

Depuis les premiers contacts jusqu’au suivi des soins, l’intégralité des démarches se fait dans la langue maternelle du patient, dans le respect des procédures et protocoles en vigueur, et une transparence totale.

Découvrir un parcours de tourisme dentaire complet

En savoir plus

Caricature du tourisme dentaire

L’expression tourisme dentaire est une expression populaire facilement caricaturée par ses détracteurs. Ils dépeignent le touriste dentaire comme un baroudeur partant à l’aventure avec son sac à dos, comme pour une randonnée. Ou bien se prélassant sur une plage. Cela dresse une image faussée de la réalité.

Tourisme et soins dentaires ne font souvent pas bon ménage : le tourisme renvoi au bien-être, à la farniente ou à la détente, tandis les soins dentaires évoquent l’opposé et de l’appréhension.

Pour parler de tourisme dentaire, il convient de distinguer deux réalités très différentes : les soins de confort et les soins importants.

Des petits soins dentaires, pour lesquels il n’y a pas de contre-indication, peuvent être le cas échéant effectués lors d’un déplacement à l’étranger pour des vacances ou une visite familiale. La motivation n’est pas d’ordre médicale.

Pour les soins dentaires importants ou les traitements complexes qui constituent l’essentiel du tourisme dentaire, la composante médicale est déterminante et tout le séjour est soumis aux exigences du traitement dentaire.

Il ne s’agit donc pas de tourisme, mais bien de médecine dentaire.

En savoir plus sur la caricature du tourisme dentaire

Tourisme dentaire et low-cost

Une confusion perdure entre le modèle du low-cost dentaire et le tourisme dentaire.

Le modèle low-cost comme on le connait en France depuis les années 2010 avec son lot de scandales sanitaires n’a rien à voir avec les soins dans des pays à bas coût. Le principe de la délocalisation s’applique donc aux soins dentaires et permet de profiter du traitement de qualité à prix abordable, lorsque ce n’est pas possible chez soi.

Les économies sont réalisées sur les salaires, les loyers et le coût de la vie en général. La fiscalité elle-aussi est souvent avantageuse. Le tout est répercuté directement sur le prix final du soin dentaire.

Rien à voir avec un système low-cost qui s’appuie sur la sur-optimisation. Les plaintes pleuvent en France sur les centres dentaires low cost à peine quelques années après leur ouverture et montrent que les manquements à l’hygiène ou les problèmes de qualité sont malheureusement une réalité en France. Aucun scandale sanitaire n’est équivalent au cauchemar des patients dentexia en France.

Tourisme dentaire low cost

Les fausses idées sur le tourisme dentaire

Les délais ne sont pas respectés

Un argument récurrent concerne les durées de traitement qui ne seraient pas respectées. Evidemment, il est absurde de penser qu’un professionnel n’est pas consciencieux du fait qu’il exerce dans un autre pays, ou qu’il ne respecte pas les protocoles en vigueur et met volontairement son patient en danger. Rappelons que beaucoup de dentistes français ont été formé à l’étranger et que les protocoles médicaux sont les mêmes en France et dans toute l’Europe. (en savoir plus sur les dentistes étrangers en France)

La qualité des soins est critiquable

Bien que non fondé, l’argument de la qualité soins dentaires en tourisme dentaire ou des complications à venir reste une arme très efficace pour entretenir le doute dans l’esprit du candidat aux soins. Et ainsi augmenter le renoncement aux soins dentaires, que les dentistes sont pourtant censés réduire dans l’intérêt de leurs patients.

Les soins ne sont pas remboursés ou nécessitent une autorisation

Les mêmes règles de remboursement s’appliquent qu’en France, comme le stipule la Directive sur les soins transfrontaliers.

Si un soin est remboursé en France, il le sera dans les mêmes conditions dans tout autre pays européen. Et les soins qui ne sont pas remboursés en France ne le seront pas non plus ailleurs.

Les soins dentaires sont des soins ambulatoires et ne nécessitent pas d’autorisation préalable. Ils sont remboursés normalement au retour dans son pays d’origine en déposant un dossier spécifique.

L’hygiène n’est pas aussi stricte

Pour les pays hors de L’Union, les normes européennes s’imposent à tous de la même façon, ce qui n’est pas le cas hors de l’Union européenne où les législations nationales font foi.

Autrement dit, si les règles d’hygiène et l’asepsie sont harmonisées en Europe, cela veut dire que les cliniques en France ou en Hongrie doivent appliquer les mêmes conditions quant à l’hygiène. Elles doivent respecter la réglementation communautaire et sont soumises à des contrôles stricts.

Ce qui n’est pas le cas des pays hors de l’Europe ou l’hygiène peut varier d’un établissement à l’autre.

Il n’existe aucune garantie ni aucun suivi

La responsabilité comme le SAV restent sous la responsabilité du praticien initial et un réel suivi est proposé par les cliniques dentaires sérieuses qui ont des références en tourisme dentaire.

En dentisterie comme en médecine, le risque 0 n’existe pas et un suivi attentif permet de parer à toute éventualité. Le suivi des soins dentaires est effectif pendant et après les soins. Le SAV s’effectue auprès de la clinique dentaire traitante sur la base des garanties émises et la continuité des soins est aussi possible en France.

Cela peut certes être plus difficile pour un petit cabinet dentaire ou un dentiste seul de suivre à distance ses patients ou trouver les solutions adéquates si un changement se produit, mais la responsabilité du praticien l’engage. Des recours sont également possibles en cas de problème.

Soins transfrontaliers : l’Europe, un cadre rassurant

L’Europe de la santé permet aux citoyens européens de profiter de nombreux avantages. Les normes sont harmonisées, la reconnaissance des diplômes effective, la prestation de services libres entre les pays, et les déplacements pour raison médicale encouragés.

La possibilité de se soigner dans un pays membre de l’UE dans les mêmes conditions que dans leur pays d’origine est notamment encadrée par la directive 2011/24/UE relative à l’application des droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers.

Les soins transfrontaliers en Europe sont donc encadrés par la loi et le patient européen dispose du droit aux soins de qualité, au remboursement et au recours en cas de litige.

la mobilité médicale

Risques du tourisme dentaire

Les risques du tourisme dentaire sont souvent plus fantasmés que réels. Il en existe pourtant quelques-uns.

Côté dentiste, le principal « argument » des détracteurs du tourisme dentaire a longtemps porté sur la qualité des soins. Plus tard, ce sont le respect des temps de cicatrisation, des conditions d’hygiène ou des protocoles qui seront mis en cause, principalement par les dentistes ou syndicats dentaires, qui voient dans le tourisme dentaire une menace à leur profession.

Coté patient, Suivre un traitement dentaire à l’étranger est une démarche engageante qui nécessite de prendre des précautions. Aussi, le tourisme dentaire ne s’applique pas à tout le monde et le patient doit se responsabiliser sur sa démarche. On ne part pas à la recherche d’une clinique dentaire, comme on fait son shopping. Un projet dentaire est une démarche sérieuse, qui demande une organisation rigoureuse et des ressources dédiées. En savoir plus sur le Roadshow médical : le côté obscur du tourisme dentaire

Les limites ou risques réels du tourisme dentaire sont liés aux éléments suivants :

  • Complications de l’acte médical ou chirurgical,
  • Absence de suivi ou de continuité après les soins,
  • Problème du devis à distance et discontinuités dans la gestion du dossier médical,
  • Errances dans le consentement éclairé, dans l’information ou  la communication,
  • Interopérabilité et conformité aléatoires.

Refus des soins après tourisme dentaire

Dans la pratique, on constate parfois qu’un dentiste refuse de recevoir un patient qu’il n’a pas soigné, au motif qu’il n’a qu’à retourner dans sa clinique traitante.

C’est bien sûr interdit par la loi, contraire au code de santé publique et à toute déontologie élémentaire.  Un professionnel de santé doit intervenir en cas d’urgence ou assurer la continuité des soins dentaires, mais les dentistes en France contreviennent parfois à leurs obligations légales. Ils peuvent être signalés au Conseil Régional de l’Ordre des dentistes.

 

Tourisme dentaire responsable

Le patient à soigner est un client à satisfaire, qui bénéficie d’un ensemble de droits. Mais il a également des devoirs et prend des engagements pour sa santé bucco-dentaire et son traitement. C’est l’avènement du patient responsable et éclairé.

Côté clinique, un traitement dentaire pour un patient de l’étranger nécessite une prise en charge complète et spéciale, tant du point de vue médical, qu’administratif ou logistique. Les soins prodigués doivent être de qualité supérieure pour éviter au patient de revenir dans le fauteuil du praticien autant que faire se peut.

Eurodentaire est le tiers de confiance qui veille au respect des engagements pris en vue du succès de la démarche du touriste dentaire.

Nos engagements

Eurodentaire propose ce que l’Europe dentaire offre de meilleur, tant du point de vue médical qu’organisationnel et logistique.

La vocation d’Eurodentaire est en effet d’offrir un système de soins dentaires sûr et complet pour le tourisme dentaire en Europe.

La plateforme eurodentaire.com vise à répondre à la fois aux attentes et demandes des patients d’une part, et l’offre et les compétences des cliniques dentaires d’autre part.

Découvrir notre politique qualité

Témoignages tourisme dentaire

Que disent les touristes dentaires? Ce sont les principaux concernés : les patients qui ont effectué des soins dentaires à l’étranger sont-ils satisfaits ?

En 2015, Eurodentaire a mené une étude nationale auprès des anciens patients ayant suivi et terminé un traitement dentaire complet en Hongrie. Les résultats sont sans appel : la qualité au plan médical atteint des records (96% positif) et la satisfaction est au rendez-vous, même plusieurs années après la fin des soins (voir les résultats).

Une vérité simple pour conclure : la difficulté d’accès aux soins est le réel problème que rencontrent les patients. Se soigner à l’étranger est une alternative pour beaucoup, afin de simplement pouvoir se soigner convenablement. Le problème principal est l’absence de soin, la solution peut être de suivre un traitement de qualité (même si celui-ci n’a pas lieu à côté de chez soi).

Eurodentaire informe les candidats aux soins dentaires sur les alternatives de soins possibles en Europe et facilite l’accès au tourisme dentaire et aux meilleurs soins dentaires en Hongrie, Roumanie et Espagne.

Tourisme dentaire en Hongrie

En savoir plus

Tourisme dentaire en Roumanie

En savoir plus

Tourisme dentaire en Espagne

En savoir plus

Derniers conseils pour touriste dentaire avisé

Le respect des règles et procédures ouvre non seulement le droit aux remboursement, mais également à la continuité des soins ou aux recours en cas de litige. Un touriste dentaire avisé veillera donc à :

• Identifier clairement le prestataire qui vous propose ses services en tourisme dentaire (se reporter au besoin aux conditions générales du site). Qui est votre interlocuteur et quel est son statut?

• Porter une attention particulière à la façon dont le dossier dentaire est ouvert, puis géré. Pour faire valoir vos droits, le dossier doit être conforme et l’information orale ou écrite doivent parfaites. Le professionnalisme de votre interlocuteur et le soin apporté à la gestion de votre dossier sont de bons indicateurs.

• Comparer l’ensemble de la prestation et notamment les services proposés en marge du traitement, que ce soit en terme de préparation du séjour de soins ou de suivi post-opératoire.

• Documenter sa démarche, rechercher des avis et croiser les sources d’information.

• Fuir les « offres spéciales » et les promesses éclairs. La qualité à toujours un prix et les professionnels sérieux ne cassent pas leurs prix.

• Vérifier l’historique international de la structure de soins et sa capacité à suivre un patient étranger dans le temps : présence d’équipes plurilingues, suivi après les soins, conformité des dossiers en langue française.

Le meilleur conseil est de s’adresser à une structure reconnue, qui jouit d’une expérience reconnue en dentisterie internationale et offre des services dédiés à une patientèle internationale exigeante et aux besoins spécifiques.

 

Prêt à prendre le chemin de la guérison?

Demander gratuitement un devis ou prendre un RV

Besoins de plus d'informations ?

La FAQ permet pour approfondir les thématiques essentielles, le médical, l’administratif et le financier, le séjour ou la logistique, vos droits en tant que patient… A consulter absolument avant d’entamer un parcours de soins!

Le blog Eurodentaire contient une mine d’informations sous l’angle de l’actualité, des débats et dérives, mais aussi de l’Europe des soins et des traitements à l’étranger. Pour tout comprendre sur les soins dentaires et ses déclinaisons en France comme ailleurs!

Ce que vous dites de nous !

Découvrez les nombreux reportages, témoignages et avis sur Eurodentaire.
Qui peut parler de nous et de notre travail depuis 2007 autre que vous mêmes!