Avis clients 9.5 / 10
Espace client Devis et RDV

Les complémentaires santé absorbent la baisse des remboursements dentaires par l’Etat et augmentent leurs cotisations.

Depuis octobre 2023, la part du remboursement dentaire de la Sécurité sociale est passé de 70% à 60%. Les organismes de mutuelle, assureurs ou instituts de prévoyance absorbent la hausse du ticket modérateur et augmentent le montant de la complémentaire santé 2024.

De l’avis des experts, la hausse des cotisations santé en 2024 devrait se situer entre 9% et 11%. Pourquoi le prix des mutuelle santé augmente autant ces dernières années ?

Hausse des cotisations santé de 15% en deux ans

Une enquête de la Mutualité française parue ce mardi 19 décembre indique que les mutuelles santé prévoient une hausse moyenne de 8,1 % de leurs cotisations à partir de 2024. L’étude porte sur 38 mutuelle mais d’autres organismes complémentaires ont déjà annoncé ces derniers jours de fortes hausses, de l’ordre de 12 % pour 2024.

Une chose est certaine, la baisse du taux de remboursement par l’Assurance Maladie entraîne de facto selon les experts une hausse de l’ordre de 10% en moyenne des cotisations santé en 2024. Celle-ci s’ajoute l’augmentation du tarif des mutuelles de 4,7% en 2023, soit au total près de 15% de hausse des complémentaires santé plus en 2 ans.

Pour Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée de la Caisse nationale d’assurance maladie, citée par france info : il n’y a pas de « baisse du remboursement, mais une répartition différente ». C’est difficile à croire dans la mesure où les complémentaires santé doivent compenser cette baisse de prise en charge des soins dentaires. Au final, les assurés en porteront la charge financière.

Cette hausse des prix des complémentaires peut avoir comme conséquence une baisse du taux de couverture. Rappelons que 2,5 millions de Français ne sont pas couverts par une complémentaire santé. Ce sont donc le plus fragiles qui subiront de plein fouet cette baisse du remboursement.

Le prix des mutuelles explose pour les séniors

La hausse des prix concerne tous les Français couverts par une mutuelle santé. Mais les seniors risquent d’être encore plus impactés que les autres.

Les plus âgés paient en effet déjà plus cher leur complémentaire santé. Selon une étude de Meilleurtauxassurances.com, le coût de la complémentaire santé s’élève déjà à 250 euros par mois pour un couple de séniors de 60 ans en 2023, soit 3 000 euros par an. Avec une progression de 8 % à minima, le couple séniors déboursera 3 243 euros en 2024.

Pourquoi le prix des mutuelle santé augmente autant ces dernières années ?

Les assureurs et les mutuelles revoient leurs tarifs d’année en année et les prix des complémentaires santé risquent de connaître de fortes hausses dans les années à venir.

D’une part, on assiste à un certain désengagement progressif de l’état dans le financement de la santé. Les organismes de mutuelle, les assureurs ou les autres instituts de prévoyance doivent prendre en charge la baisse des remboursements dentaires. En conséquence, les prix des mutuelles santé augmentent.

Cela s’ajoute aux efforts demandés lors de la mise ne place de la réforme sur le reste à charge, la réforme 100% santé. La prise en charge moindre de l’Assurance Maladie impacte directement la part des mutuelles pour l’optique, le dentaire, l’audition : le 100% Santé impose donc un remboursement plus élevé aux mutuelles.

Enfin, la consommation des biens de santé à une incidence. « Les dépenses de santé ont été extrêmement dynamiques en 2023 », explique Eric Chenut, Président de la Mutualité française. « La hausse a été de + 6 % alors qu’on s’attendait plutôt à +3 ou +4 % ».

Des hausses de tarifs « inacceptables »

« Si l’on peut expliquer une hausse de 5 à 7 %, ce qui est déjà important, les augmentations annoncées, par certains organismes, qui peuvent aller jusqu’à 12 %, sont inacceptables. Elles le sont d’autant plus qu’aucune explication ne m’a été donnée », déclare le Ministre de la santé. Aurélien Rousseau se contente d’un rappel à l’ordre : « Les organismes complémentaires auront à s’en expliquer devant leurs clients et leurs assurés ». Cela suffira t-il à endiguer la hausse des prix de la complémentaire santé en 2024?

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *