Infos COVID
Espace client Devis et RDV

Connaissez-vous le top 5 des principales destinations du tourisme dentaire en Europe ?

Le tourisme dentaire* désigne le déplacement d’un patient vers un autre pays pour recevoir un traitement.

Le tourisme dentaire se développe surtout en Europe, dans la mesure où 95% du tourisme dentaire des français concerne des destinations européennes.

L’harmonisation des normes d’hygiène, des standards communs et le remboursement des soins sont des raisons évidentes. De plus, la proximité culturelle et géographique jouent aussi un rôle important.

sécurité soins dentaires

Les destinations du tourisme dentaire en Europe correspondent à un certain type de profil ou un certain type de traitement. Pour choisir sa destination, le candidat aux soins aura à cœur de comparer et documenter son choix, afin de prendre la meilleure décision possible.

On distingue généralement 3 catégories de pays qui regroupent le TOP 5 des destinations tourisme dentaire en Europe :

Un leader incontesté : la Hongrie

Depuis longtemps, la Hongrie est la principale destination du tourisme dentaire en Europe. Les européens y affluent surtout pour des traitements dentaires importants. Les candidats aux soins dentaires en Hongrie sont à la recherche de la compétence et du meilleur rapport qualité-prix principalement pour la pose d’implants.

Si l’on s’en tient aux demandes de remboursements effectuées en France*, près du tiers des dépenses sont effectuées  en Hongrie. Les traitements réalisés concernent la chirurgie dentaire et les implants, mais aussi les prothèses dentaires et les couronnes.

Les patients réalisent en priorité leurs soins dentaires à Budapest, capitale dentaire moderne et reconnue.

Tourisme dentaire Hongrie
Fiche tourisme dentaire hongrie – Eurodentaire

Consulter notre guide des soins dentaires en Hongrie

Les pays frontaliers : Espagne, Portugal, Italie et Allemagne

Respectivement positionnés 2, 3, 4 et 5, le tourisme dentaire en Espagne, au Portugal, en Italie et en Allemagne attirent avant tous les frontaliers. Ceux-ci sont mis à profit lors de vacances ou dans le cadre du regroupement familial. Et parfois aussi pour la retraite comme c’est le cas de nombreux français au Portugal (en savoir plus sur les soins dentaires et le tourisme dentaire au Portugal)

C’est la raison pour laquelle ces destinations représentent des petits traitements : les soins  réalisés sont d’avantage des soins d’appoint. Plus rarement des traitements dentaires importants, bien qu’ils représentent aussi une opportunité pour des réhabilitations plus complètes.

tourisme dentaire en Espagne
Fiche tourisme dentaire Espagne – Eurodentaire

Consulter notre guide des soins dentaires en Espagne

Les outsiders : Roumanie et Bulgarie

À la 5e place des destinations du tourisme dentaire, la Roumanie est un pays outsider. Elle accueille chaque année de plus en plus de patients à la recherche du meilleur prix dans le secteur dentaire.

Située aux portes de l’Europe, les tarifs des soins dentaires sont effectivement les plus bas. Mais leur manque d’historique occasionne parfois un manque de visibilité.

La Roumanie ne représente que 5% des montants de soins dentaires en Europe. On est donc encore loin derrière les 30% de la Hongrie ou les 25% de l’Espagne. Ce pays constitue cependant l’une des futures destinations du tourisme dentaire.

Tourisme dentaire Roumanie
Fiche tourisme dentaire Roumanie – Eurodentaire

Consulter le guide des soins dentaires en Roumanie

Autres destinations du tourisme dentaire

Au total 95% des dépenses tracées par le CNSE sont effectuées dans un pays de l’Union européenne.

Hors de l’Europe, nous ne disposons pas de données fiables, puisque les soins dentaires ne sont pas remboursés (hors accords bi-latéraux spécifiques).

Des destinations comme la Tunisie ou la Maroc accueillent des touristes dentaires, mais la distance peut constituer un obstacle. La Turquie est également une destination en vogue (principalement auprès des pays arabes), mais les normes et les standards diffèrent largement de ce que l’on peut voir en Europe. Bien que populaire, le tourisme dentaire en Turquie notamment fait l’objet de critiques. Des influenceurs peu regardant y vantent des traitements dentaires esthétiques miracles.

Quelle destination choisir pour faire du tourisme dentaire?

Les patients français privilégient en premier lieu l’Europe. Ce choix porte non seulement sur la qualité et l’homogénéité des normes européennes, mais aussi permet de bénéficier du remboursement des soins dentaires.

Un groupe de cinq pays représente 75% des dépenses dentaires des patients français. Ces destinations phares du tourisme dentaire en Europe sont la Hongrie, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et l’Allemagne.

Conseils pour réussir son tourisme dentaire

Les notions de distance et le rapport qualité-prix sont des facteurs déterminantes dans le choix d’effectuer un traitement dentaire à l’étranger.

Chaque destination dispose de spécificités en terme de tourisme dentaire. Et chaque candidat aux soins dentaires a des besoins et des attentes différentes. Il convient donc de bien se renseigner avant de faire son choix, non seulement sur le pays ou a lieu le traitement, mais également sur la clinique dentaire où réaliser les actes.

On peut aussi distinguer 3 catégories de traitements, qui peuvent être un critère de sélection :

  • Soins importants (dépenses élevées) : la Hongrie en première position.
  • Soins moyens (dépenses moyennes) : Italie, Espagne, Roumanie…
  • Soins faibles (dépenses mineures) : les pays frontaliers, en cas de vacances ou de regroupement familial.

Eurodentaire est présent en Hongrie, Roumanie et Espagne, afin de proposer des soins sur-mesure à chaque patient. Chaque candidat aux soins peut ainsi comparer les destinations et choisir le meilleur traitement dans la meilleure clinique.

Qualité des soins en tourisme dentaire

En France, c’est le CNSE (Centre national des soins à l’étranger) qui est en charge des demandes de remboursements. Tous les dossiers ouvrant droit au remboursement des soins dentaires à l’étranger sont ainsi minutieusement contrôlés.

Contrairement à une idée fausse et de l’aveu même de M. Boitard (Vice Directeur, cité par Santé Magazine), le CNSE ne dispose pas d’éléments permettant d’affirmer la présence d’une qualité critiquable. C’est la preuve qu’il est possible d’y faire des économies substantielles, sans prendre de risque sur la qualité.

* Nous parlons de tourisme dentaire pour illustrer des données relatives à la mobilité médicale des patients. En Europe, les soins transfrontaliers bénéficient d’un encadrement légal.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *