TOP 5 des destinations tourisme dentaire

TOP 5 des destinations dentaires

Connaissez-vous le top 5 des principales destinations du tourisme dentaire en Europe ?

Le tourisme dentaire se développe surtout en Europe, dans la mesure où 95% du tourisme dentaire concerne des destinations européennes : l’harmonisation des normes d’hygiène, des standards communs et le remboursement des soins sont des raisons évidentes, mais la proximité culturelle et géographique jouent bien entendu également un rôle important.

Les destinations du tourisme dentaire en Europe sont donc nombreuses et correspondent à un certain type de profil ou un certain type de traitement. On distingue généralement 3 groupes de pays qui regroupent le TOP 5 des destinations tourisme dentaire europe :

Un leader incontesté : la Hongrie

Depuis plusieurs années, la Hongrie demeure la principale destination du tourisme dentaire en Europe. Les européens y affluent surtout pour des traitements importants : les candidats aux soins dentaires en Hongrie sont à la recherche de la compétence et du meilleur rapport qualité-prix.

Si l’on s’en tient aux demandes de remboursements effectuées en France*, près du quart des montants proviennent de demandes pour des soins effectués en Hongrie, preuve qu’il est possible d’y faire des économies substantielles, sans prendre de risque sur la qualité.

Les traitements réalisés concernent la chirurgie dentaire et les implants, mais aussi les prothèses dentaires et les couronnes.

Le CNSE* ne dispose pas d’éléments permettant d’affirmer la présence d’une qualité critiquable (M. Boitard – Vice Directeur CNSE, cité par Santé Magazine)

Les pays frontaliers : Espagne, Portugal, Italie et Allemagne

Respectivement positionnés 2, 3, 4 et 5, l’Espagne, le Portugal et l’Italie et l’Allemagne attirent avant tous les frontaliers, sont mis à profit lors de vacances ou liés au regroupement familial. C’est la raison pour laquelle ces destinations représentent des petits traitements : les soins qui y sont réalisés sont en effet plus limités comme des soins d’appoint. Plus rarement des traitements importants, sauf en cas d’urgence.

Les outsiders comme la Roumanie (Bulgarie…)

Récemment arrivé dans le top 10 des destinations du tourisme dentaire, la Roumanie reste encore loin derrière les autres destinations : si leurs coûts sont alléchants, leur manque d’historique dans le tourisme dentaire occasionne un manque de visibilité et les relaient loin derrières les autres destinations. Ce pays constitue cependant l’une de futures destinations du tourisme dentaire.

Le candidat aux soins aura à cœur de documenter son choix pour prendre la meilleure décision possible.
* Nous parlons de tourisme dentaire pour illustrer des données relatives à la mobilité médicale des patients, sur la base des demandes de remboursements reçues par l’Etat français et comptabilisées par le CNSE (Centre national des soins à l’étranger en charge des dossiers de remboursement).