Lorsque les soins dentaires « bon marché » coutent chers

aide soins dentaires

Le bon marché coûte cher, c'est bien connu et la dentisterie ne fait pas exception à la règle : comment éviter les mauvaises surprises?

1. Soins à l’étranger : un risque à la mesure du prix?

Suivre un traitement dans une clinique dentaire en Hongrie et plus généralement à l’étranger peut permettre de comprimer les prix, dans la mesure où le coût de la vie ou des loyers, les charges de personnel, tout comme les salaires sont souvent beaucoup plus bas : la répercussion sur le prix est immédiate et peut atteindre jusqu’à 50% du prix selon les pays.

Bien que cette solution permette de faire de grosses économies, elle nécessite comme partout, de prendre un certain nombre de précautions – précautions qui s’appliquent également dans son pays d’origine : si suivre un traitement dentaire à l’étranger ne constituent pas un risque à priori plus important que près chez soi, le candidat aux soins n’est plus dans un environnement qu’il connaît et devra donc faire preuve de bon sens et rester vigilant quant aux choix de son prestataire.

2. La qualité à un prix

Autant le dire tout de suite : le prix est très souvent un indicateur de qualité. Près de chez soi comme ailleurs.

Le candidat aux soins dentaires court toujours un risque à s’adresser au dentiste ou au cabinet
dentaire le moins cher possible, à l’étranger comme dans son pays d’origine (en France les centres dentaires low-cost sont l’objet de nombreuses critiques).

Toujours comparer les prix entre cliniques dentaires : un prix trop bas soulève en effet un certain nombre de questions, tant sur la qualité (matériaux utilisés, équipements, environnement clinique), que sur les procédures (protocoles de soins, management de qualité, suivi post-opératoires), voir sur les praticiens eux-mêmes.

Si des prix trop élevés peuvent parfois paraître difficiles à justifier, il en est de même pour des prix trop bas. Eurodentaire propose des prix justes (vérifiez par vous-même en obtenant une étude personnalisée).

3. La sécurité avant-tout

Les cliniques dentaires qui placent la sécurité et la qualité des soins au premier plan, font les investissements en conséquence : logiquement, le prix s’en trouve également impacté, mais peut conserver caractère avantageux.

Au contraire, un dentiste qui baisse ses prix pour attirer de nouveaux patients peut entrer dans une dérive tarifaire et devra peut-être, par nécessité financière, renoncer à certains équipements ou privilégier des matériaux à moindre coût au détriment d’autres plus couteux. Si ce dentiste travaille seul, il aura peut être intérêt à faire lui-même tous les soins, plutôt que de solliciter un confrère spécialisé.

« Une spirale de baisse des coûts peut impacter directement la qualité produite »

Une logique uniquement tarifaire peut donc mener à devoir faire des concessions sur la qualité. Le meilleur conseil que l’on puisse donner pour sa santé est de privilégier la qualité avant tout au prix.

4. La publicité et les promesses

Un dentiste en mal de clientèle aura peut être recourt à des procédés de publicité, faire des promotions, des remises… pour attirer de nouveaux clients.

Les professionnels de santé sérieux – avec une patientèle acquise – qui effectuent des soins dentaires de qualité dans un environnement dédié, n’ont généralement pas besoin de casser leurs prix ou faire des « ristournes » pour retenir ou trouver de nouveaux patients. Le bouche à oreille et la satisfaction de leurs patients y suffisent largement.

« Se méfier des promesses éclairs et des promotions, qui sont souvent de mauvais signes »

5. Comment choisir une clinique au meilleur prix?

Investir dans un traitement de qualité à toujours un prix. Ce prix est est la résultante de nombreux facteurs qui doivent être analysés (en savoir plus).

De plus en plus de patients se tournent vers l’Europe et la Hongrie ou vers des centres dentaires low-cost en France : si la Hongrie confère l’avantage du rapport-qualité-prix, les cliniques low-cost en France offrent l’avantage de la proximité.

Dans tous les cas, la bonne approche consiste à choisir un établissement sérieux et des chirurgiens dentistes chevronnés.

Dépenser un montant, quel qu’il soit, pour des soins au rabais (avec la qualité correspondante) est totalement inutile si de ce fait, une reprise totale du traitement s’avère nécessaire : le très bon marché laissera alors un goût amer en bouche.

Comment choisir sa clinique dentaire?

En savoir plus sur les cliniques dentaires en Hongrie