Pourquoi les soins dentaires sont-ils moins chers en Hongrie?

Prix des soins dentaires en Hongrie 50% moins cher qu'en France : Explications sur des dents qui valent de l'or!

Il est parfois difficile de comprendre un telle différence de prix entre les soins dentaires en Hongrie et en Europe de l’Ouest. Si des écarts importants existent, cela ne concerne pas tous les soins. Pourquoi les soins dentaires sont-ils devenus un luxe pour beaucoup?

Soins dentaires moins chers en Hongrie

Les économies réalisées par un patient occidental atteingent 50 % sur la plupart des traitements dentaires en Hongrie, sans devoir rogner sur la qualité.

La fixation des prix en Hongrie est libre et fixée « au réel ». En France, la situation est problématique car les prix sont déconnectés de la réalité et une certaine opacité demeure : certains prix sont plafonnés (les soins conservateurs) et d’autres fixés par le praticien selon son appréciation (souvent les soins qui ne sont pas pris en charge, comme les implants dentaires).

« Les prix les plus élevés portent généralement sur les soins les moins bien remboursés »

Economies sur vos soins en Hongrie

La Hongrie dispose d’un système de santé efficace, tout en ayant un coût de la vie bien en dessous des « standards » occidentaux. Les économies sur le prix des soins dentaires en Hongrie sont donc réalisés sur des postes de dépense bien identifiés :

1. Le prix des loyers : 15 % plus bas à Budapest qu’à Paris

2. Le coût des salaires : 40 % moins élevés en Hongrie

3. Les prix de fournisseurs : 50 à 60 % moins chers en Hongrie

4. Le montant des charges des entreprises et la fiscalité est également plus avantageuse.

L’ensemble de ces économies sont répercutées sur le prix de vente final.

Comparaison du prix des soins dentaires en Europe

La comparaison des prix en Europe s’avère délicate, car la fixation des prix répond parfois à une logique de santé publique, comme c’est le cas en France, ou bien sont fixés au réel comme c’est le cas en Hongrie.

La Hongrie est réputée pour ses soins dentaires financièrement avantageux, mais il convient de nuancer. En effet, si les prothèses, couronnes et implants sont parmi les moins chers d’Europe, les autres actes et notamment les soins de prévention et conservateurs sont nettement plus chers qu’en France. Comme l’indique le CNSD, certains soins dentaires sont complètement sous-valorisés en France et les soins conservateurs sont les moins chers d’Europe en raison du plafond imposé par l’Assurance Maladie.

Conséquence, les actes prothétiques ou la chirurgie implantaire sont l’objet d’honoraires fixés librement par les dentistes qui se rattrapent sur ces soins, qui font alors l’objet d’une « compensation », face au manque à gagner sur les soins conservateurs.

Prothèses et implants dentaires

Le prix des soins soumis à honoraires libres, comme les couronnes dentaires ou les implants dentaires, varient fortement d’une région à l’autre.

Une couronne céramo-métallique coûte en moyenne 550 euros en France (avec de fortes disparités régionales), en Hongrie elle se chiffre à 240 euros : les prothèses sont réalisées directement sur place et sont fabriquées avec des matériaux répondant aux exigences des normes européennes en matière de sécurité et de santé.

Dans le même ordre d’idée, le prix moyen d’un implant dentaire avec couronne sur implant varie du simple au double entre la France et la Hongrie, soit un différentiel de 1000 euros par implant dentaire.

En Hongrie, il n’y a pas de plafonnement tarifaire imposé par les autorités sanitaires et le praticien hongrois n’a aucune nécessité de rechercher une forme de compensation pécuniaire sur un autre acte, comme son confrère français. La pratique des prix réels n’induit pas de dérives comme celles constatées en France avec des dépassements d’honoraires abusifs ou du sur-traitement.