Se soigner moins cher à l’étranger

Drapeau de l'Europe

Principales solutions pour se soigner moins cher (mais aussi bien) à l'étranger et en Europe.

Selon une étude IFOP, 1 français sur 3 renonce aux soins dentaires en France. En premier lieu, on trouve les soins dentaires techniques et peu ou pas remboursés : implants dentaires, couronnes et prothèses dentaires, orthodontie.

Pour se soigner à prix malin, des solutions existent ! (voir les solutions en France)

Les solutions de soins dentaires à l’étranger

Selon le CNSE (Centre National des Soins à l’Etranger), l’organe de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie qui s’occupe des demandes de remboursement des citoyens Français ayant effectués des soins à l’étranger, près de 300 000 Français ont réalisé des soins hors des frontières en 2014 .

Le CNSE indique une augmentation des soins dentaires à l’étranger de +10% par rapport à 2013, avec un total de 24 483 dossiers de remboursements, à 95% en provenance de l’Union européenne.

Les premières destinations de soins pour les Français sont les pays frontaliers comme l’Espagne ou le Portugal pour les soins légers, et la Hongrie pour les soins importants.

Avantage : les soins à l’étranger en plus du rapport qualité-prix inégalé, ont des délais plus courts et la regroupement des spécialistes au sein de structures internationales disposant d’une réelle expertise.
Inconvénient : la distance, à moins de privilégier une ville desservie par un vol direct.

Les soins dans l’Union européenne

Appelés « soins transfrontaliers », les soins en Europe sont encadrés par une Directive qui facilite l’accès aux soins et à l’information, et permet le remboursement des soins sur la base nationale.

Les soins urgents (non-prévus) et les soins programmés sont donc prix en charge, à la différence que les soins urgents sont couverts par la carte d’assurance maladie européenne, tandis que les soins programmés nécessitent l’avance des frais pour se faire rembourser à son retour.

En terme de remboursements, l’autorisation préalable qui était la règle est devenue l’exception et aucune autorisation préalable n’est nécessaire pour les soins dentaires.

Les soins dentaires hors de l’Union européenne

Hors contrat bi-latéraux spécifique, les soins hors Union européenne ne font pas objet d’un remboursement.

De plus, les normes européennes ne s’appliquent pas et peuvent ainsi constituer un obstacle en terme de sélection du prestataire, tous ne pratiquant pas les mêmes standards de qualité.

La solution optimale consiste à rester dans l’Union européenne dans un pays qui pratique les soins dentaires depuis de nombreuses années comme la Hongrie, plébiscité chaque année par les patients européens (50 000 se font soigner chaque année les dents en Hongrie).