Inégalités dans l’accès aux soins de santé

inégalités des soins de santé

La santé reste la préoccupation principale des français, mais les inégalités se creusent. Quelles sont les solutions face aux inégalités dans l'accès aux soins?

La santé et l’accès aux soins restent la préoccupation principale des français.

89% des Français sont attachés au modèle social français, mais la santé et l’avenir de l’Assurance maladie restent leur principale préoccupation. Ils se déclarent inquiets face aux inégalités d’accès aux soins santé. Quelles solutions facilitent l’accès aux soins de santé?

Inégalités face aux soins de santé

« Quels sujets risquent d’être les plus porteurs d’inégalités en France dans les années à venir » ?

Cette question posée aux Français dans un récent sondage par l’Institut Viavoice et Curie indique que l’inégalité d’accès aux soins est la réponse la plus citée (30% des répondants), devant l’emploi ou le système de retraite. De plus, 42% des personnes interrogées estiment même que le système ne pourra pas garantir l’accès aux traitements innovants pour tous dans quelques années.

Ces résultats confirment ceux du Baromètre Axa Prévention « la santé des Français », qui constate que la santé est la principale préoccupation pour 71% des Français. 56% d’entre eux pensent que notamment le système de santé actuel ne garantit pas l’égalité d’accès aux soins médicaux pour tous les citoyens  Selon l’organisme Jalma enfin, 65 % des Français interrogés constatent une dégradation du système de santé au niveau national.

Déserts médicaux

La répartition des professionnels de santé sur le territoire est souvent pointée du doigt comme source d’inégalités face aux soins.

Certaines zones où la consommation d’actes dentaires est élevée recensent peu de dentistes (Seine et Marne, Yvelines, Nord de l’Essonne) alors qu’au contraire des territoires proches concentrent les populations de chirurgiens dentistes (Paris et ouest Parisien).

Les zones faiblement dotées en dentistes amènent les patients à parcourir de plus longues distances pour accéder à un spécialiste. Cette tendance à la mobilité médicale se développe en France comme en Europe, où la recherche du meilleur accès aux soins dentaires mène plusieurs milliers de patients chaque année en Hongrie.

La lutte contre les inégalités face aux soins de santé

Les craintes sont réelles et fondées. L’accès aux soins est d’ailleurs une priorité annoncée par la Ministre de la santé, Agnès Buzyn, qui affirme sa volonté de garantir une même qualité des soins sur tout le territoire et remplir la promesse d’Emmanuel Macron d’une prise en charge à 100% d’ici 2022.

Cette baisse annoncée du reste à charge des ménages à 0 euro fait partie des solutions radicales envisagées pour rendre tous les patients égaux financièrement face soins, mais se pose encore la question du payeur.

En effet, selon la Mutualité Française, le coût de la suppression des restes à charge pour l’optique médicale, les soins dentaires et les prothèses auditives s’élève à 4,4 milliards d’euros par an.

Bien que les négociations soient ouvertes, elles sont insuffisantes à elles seules pour changer la situation. Des changements structurels et des transformations organisationnelles sont nécessaires pour espérer endiguer un écart au sein de la population devant l’accès aux soins. C’est à cela que répond la politique nationale de santé au niveau national, notamment avec le développement de la télémédecine ou encore le virage de l’ambulatoire et de la médecine de ville.

D’autres pistes sont à l’étude pour rendre compte et résoudre les inégalités des patients face aux parcours de soins, comme les réseaux de soins ou les soins transfrontaliers.

Réseaux de soins

Les réseaux de soins sont parfois présentés comme un exemple réussi pour baisser le reste à charge dans la santé. Le principe est le suivant : en échange d’une baisse de tarif sur certains soins, comme par exemple la prothèse ou l’implant dentaire, l’assureur référence le professionnel de santé dans son réseau de soins, auquel les assurés auront un accès direct.

De plus, le remboursement préférentiel autorise les assurances à mieux rembourser lorsque les soins sont réalisés dans son réseau.

Conséquence : les dentistes adhèrent au réseau de soins, afin de ne pas perdre de chiffre d’affaire, mais doivent baisser leur marge et donc compenser la parte.

Autrement dit, l’assurance offre du volume contre de la valeur, avec un impact potentiel sur l’indépendance des libéraux ainsi que sur la qualité des soins.

Soins santé transfrontaliers

Afin de concilier les aspirations des français à se soigner et leur faciliter l’accès aux soins, les soins transfrontaliers représentent une alternative intéressante : se déplacer d’un pays européen vers un autre est une solution qui répond à un besoin souvent non satisfait au plan national.

La facilité et le coût des voyages cumulées à une réglementation favorable et une offre accessible fait que chaque année, de plus en plus de français se font soigner en Europe.

Le cadre légal et technique issu d’une Directive européenne sur les droits des patients en matière de soins médicaux dans l’Union européenne, encadrent et renforce cette mobilité médicale au plan européen.