Mobilité médicale des patients et soins transfrontaliers

Soins dentaires en Hongrie

La mobilité médicale des patients est une tendance connue en Europe sous le terme soins transfrontaliers* : elle diffère du tourisme médical.

La mobilité médicale des patients est une tendance lourde en Europe. Elle touche 5% de la population européenne.

De plus en plus de patients franchissent la frontière pour bénéficier d’un traitement au meilleur rapport qualité-prix. Ce phénomène est reconnu sous le terme de soins transfrontaliers* ou tourisme de santé. Encadrée par une Directive, elle confère des droits au patient qui souhaite se soigner près de chez lui.

Qu’est ce que la mobilité médicale?

La mobilité médicale consiste en un déplacement pour suivre un traitement dans un autre pays membre de l’Union. On parle alors de soins programmés. Les soins dentaires programmés font l’objet d’une préparation sérieuse et suivent un protocole strict.

Ce qu’on appelle le nomadisme médical ou tourisme médical véhicule une image souvent trompeuse. On imagine aisément le touriste avec sac à dos à la recherche d’un bon plan pour se soigner, tout en se dorant la pilule au soleil. Bien sûr, la réalité est très différente!

Car il s’agit bien de médecine et non de tourisme. La notion de santé et de soins est primordiale. La mobilité médicale répond à des besoins non satisfaits dans le pays d’origine, et non d’un projet de vacances. La loi européenne et nationale encadrent et sécurisent le traitement et le séjour de soins dans un pays membre de l’Union européenne.

Une tendance à la spécialisation en santé

La notion de tourisme dans la mobilité médicale est largement secondaire, voire totalement inexistante, du moins par les organsimes sérieux qui distinguent la médecine du tourisme.

«Nous soignons des personnes, et n’organisons pas de tourisme ou d’excursions », déclare Nicolas Pineau, fondateur d’Eurodentaire.

La Hongrie est une destination importante en terme de mobilité médicale, notamment pour le dentaire. Les patients s’y rendent pour des soins complexes et sont souvent en situation de détresse ou de renoncement aux soins dans leur pays d’origine.

« L’Europe de la santé permet offre donc une réponse médicale et adaptée aux besoins sanitaires de la population européenne »

Une tendance à la spécialisation émerge en Europe. Cette tendance inscrit la mobilité médicale comme une alternative de qualité pour se faire soigner près de chez soi dans un autre pays européen, lorsque cela n’est pas possible chez soi.

A noter également que la mobilité médicale touche aussi bien les candidats aux soins que les professionnels de santé eux-même, de plus en plus nombreux à se former ou exercer dans un autre pays européen.

En 2014, un nouveau dentiste sur trois s’est formé à l’étranger

Eurodentaire et la mobilité médicale

Eurodentaire est pionnier dans l’accueil et les soins dentaires dans l’Union européenne.

Nicolas Pineau, Directeur d’Eurodentaire, livre quelques clés pour comprendre la mobilité médicale et savoir à qui s’adresser pour ses soins dentaires à l’étranger et notamment en Hongrie.

La résolution des problèmes dentaires des patients passe par des modalités de prise en charge spécifiques et un savoir-faire particulier en mode international. Les soins de santé transfrontaliers constituent une  alternative intéressante s’ils sont accompagnés d’une expertise forte en ce domaine, afin de sécuriser et garantir la réussite de la démarche de soins.

Suivre un traitement à l’étranger consitute une réelle opportunité si les précautions de base sont respectées et si le prestataire est un professionnel sérieux et reconnu, qui en maîtrise les mécanismes et les composantes (administrative et logistique, organisationnelle, technique et médicale).

* Directive 2011/24/UE du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011 relative à l’application des droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers