Se soigner moins cher en France

Se soigner moins chère

Principales solutions pour se soigner moins cher en France!

Le coût des soins dentaires en France est un motif de renoncement pour 1 français sur 3 selon une étude IFOP récente.

Principaux concernés : les soins dentaires techniques et mal (ou pas du tout) remboursés, comme les implants dentaires ou les prothèses dentaires.

Pour se soigner à prix malin, des solutions existent ! Mais que ce soit en France ou à l’étranger, prenez vos précautions! (voir les solutions à l’étranger).

Centre mutualistes et réseaux de soins

Le rôle croissant des complémentaires santé et notamment des mutuelles dans le système de santé français leur confère une position de premier ordre qu’elles mettent à profit : après la constitution de centres mutualistes, elles créent et développent des réseaux de soins.

Un réseau de soin est principalement basé sur le prix : la mutuelle négocie une réduction variant de 20% et 40% sur l’optique et de 10% et 30% sur le dentaire auprès des professionnels de santé, en échange de leur référencement auprès des assurés.

Avantage : passer par le réseau de votre assureur peut permettre un remboursement plus important.
Inconvénient : la sélection se fait uniquement sur le prix.

Les centres dentaires low-cost

Véritable champion des prix bas, le low-cost fait son apparition dans la médecine depuis quelques années : plusieurs centres dentaires offrent des soins à prix cassés, parfois de l’ordre de 50% en dessous des tarifs classiques !

Incroyable mais vrai, les prix proposés par ces centres low-cost sont équivalents à ceux proposés à l’étranger, comme par exemple en Hongrie, ce qui pose la question de la qualité des soins qui y sont prodigués.

Objet de nombreuses critiques des patients comme des professionnels, les centres low-costs apportent une réponse en terme d’offre tarifaire, face à une demande de soins non satisfaite, à cause des prix trop élevés ailleurs. Attention cependant, les centres ferment tour à tour et laissent de nombreux patients dans une situation ingérable (voir les dérives du low-cost)

Avantage : le prix
Inconvénient : la qualité et la pérennité du modèle

3. Les prothèses d’import 

Les dentistes appliquent en moyenne sur un prothèse dentaire un coefficient multiplicateur de 4 à 6 par rapport au prix facturé par le laboratoire.

Moins la prothèse est chère à l’achat, moins elle est en théorie facturée. On estime déjà à 20% des prothèses importées et donc achetées à un prix compétitif.

Seulement, le prix n’est pas toujours répercuté par le dentiste sur la note finale.

Pire, la loi impose au chirurgien dentiste d’indiquer la provenance de sa prothèse, mais une enquête récente de la  DGCCRF indique que c’est rarement le cas.

Les économies réalisées peuvent pourtant être substantielles puisqu’une couronne importée coûte en moyenne 40€ contre 100-120€ en moyenne pour une couronne produite en France.

N’hésitez pas à demander le certificat de conformité de votre prothèse dentaire ou une prothèse importée de qualité (provenance européenne par exemple), afin de faire baisser la facture : le chirurgien a l’obligation d’indiquer son prix de vente de la prothèse en marge de ses honoraires.

Avantage : une prothèse de qualité dont le prix est répercuté sur la note finale
Inconvénient : ce principe est rarement respecté et la facturation identique quelle que soit l’origine de la prothèse

Les centres hospitaliers universitaires

Placé sous la supervision d’un enseignant, les interventions sont beaucoup moins onéreuses qu’en cabinet classique, car elles sont réalisées par des étudiants.

Avantage : délais d’attente sont généralement raisonnables
Inconvénient : attention aux reprises

Ces solutions visent à pallier au renoncement aux soins dentaires, dont l’accès est freiner principalement par des tarifs déconnectés de la réalité et prohibitifs. Elles offrent des alternatives  mais montrent néanmoins rapidement leurs limites.