Dépassement d’honoraires abusifs

Dépassements d'honoraires illégaux pour soins dentaires de base : pourquoi les soins dentaires font-ils l'objet de dérives et incitent à aller voir ailleurs?

Le dépassement d’honoraires consiste à demander un supplément sur un soin dentaire. Lorsque ce tarif est conventionné, donc que le prix est fixé par décret, c’est pourtant interdit.

Lorsqu’un dépassement d’honoraire est autorisé mais très élevé, on parle alors de dépassement abusif.

Dépassement honoraires sur le détartrage

Selon un article du Figaro du 6 novembre 2015, la palme revient à certains praticiens des Alpes-de-Hautes-Provence qui facturent un dépassement de 85 euros sur un détartrage à 29 euros. Ailleurs, les abus sont plus limités, mais à Paris par exemple, un dentiste sur 2 facture en moyenne 27 euros de plus que le tarif officiel sur 13% des détartrages.

Si l’Assurance maladie déclare qu’elle va lutter contre de tels abus (60 millions de consommateurs pointe aussi du doigt des pratiques injustifiées), le syndicat dentaire rétorque quant à lui par l’intermédiaire de sa réprésentante Catherine Mojaïsky, présidente du premier syndicat de dentistes CNSD : «Certains dentistes sont obligés d’enfreindre les règles tarifaires parce que sinon, ils ne s’en sortent plus financièrement.». On verserait presque une larme.

Soins dentaires trop chers

S’il est vrai que les tarifs des soins conservateurs n’ont pas été revalorisé depuis longtemps, les honoraires très élevés sur les prothèses par exemple permettent déjà aux chirurgiens dentistes de très bien vivre (leur salaire moyen en 2013 est autour de 8000 euros net /mois).

Pourquoi dès lors avoir recours à de telles pratiques, irrespectueuses pour le patient et condamnables de part leur caractère abusif. Car le résultat reste insensiblement le même : le renoncement aux soins dentaires augmente dans l’hexagone.

Des honoraires dentaires inabordables

Pour lutter contre le renoncement, de plus en plus de candidats aux soins se rendent en
Hongrie, où les soins sont de qualité au moins équivalente et les prix pratiqués au réel. En plus, les soins sont remboursés sur la base nationale, si bien que le reste à charge pour le patient est bas, ce qui facilite l’accès au traitement.

Eurodentaire considère que les soins dentaires sont un droit pour tous et offre des alternatives de qualité aux candidats aux soins : la Hongrie est la première destination au monde non seulement pour les français, mais aussi pour les européens. Non sans raison, car la Hongrie offre de nombreux avantages en matière de soins dentaires : de plus en plus de patients y trouvent un rapport qualité-prix optimal, en plus d’une transparence et d’une prise en charge souvent exemplaires (voir l’enquête menée auprès d’anciens patients en Hongrie).