Les limites des centres dentaires low-cost

Centres dentaires low cost

Une nouveau type de centres dentaires casse les prix du marché... et se casse les dents : les mesaventures des centres dentaires low-cost en France.

“L’accès aux soins dentaires pour tous”

Le slogan est trompeur. Mais attirés par les prix défiant toute concurrence, les patients ont longtemps fait la queue, avant de se retrouver le bec dans l’eau.

Face au renoncement aux soins qui touche la population, ces centres dentaires en France sont critiqués pour leur qualité au rabais. Il répondent certes à un besoin en dentisterie pas chère, mais atteignent rapidement leurs limites : structurées comme association à but social, ces centres dentaires affichent complet, mais attention au revers de la médaille !

Les risques des centres dentaires low-cost

Problème de traçabilité, sur-traitements, mauvais plans de traitement, qualité basse : les critiques contre les cliniques low cost de l’hexagone fusent… tout comme les plaintes : rien que pour le centre dentaire Dentexia de Lyon, une bonne douzaine de plaintes de patients sont en cours d’instruction. A rajouter aux plaintes de nombreux laboratoires de fabrication d’implants et de prothèses dentaires. Selon l’ARS de nombreux manquements ont été constatés et notamment les règles fondamentales d’hygiène ne sont pas respectées dans le centre dentaire à bas prix. L’ARS a pris la décision de suspendre l’activité du centre de Dentexia à Lyon, car les patients du centre « s’exposaient à des dangers graves et immédiats de contamination bactérienne. »

Le modèle du low-cost dentaire semble bien impossible à rentabiliser et marque ses limites : la pression économique nécessaire pour s’y retrouver génère des dysfonctionnements.

Low Cost ou soins dentaires à l’étranger

Le constat est éloquent : les centres dentaires low-cost en France proposent des prix identiques aux cliniques dentaires à l’étranger, comme en Hongrie par exemple.

Evidemment, des concessions sont nécessaires pour maintenir des prix aussi bas, et la pression économique ne fait pas bon ménage avec la médecine.

De nombreuses cliniques dentaires à l’étranger proposent des prix attractifs sans compromis sur la qualité : le prix des loyers, la fiscalité et le coût de la main d’oeuvre permettent en effet des économies sans impacter la qualité des infrastructures ou la compétence des chirugriens dentistes. On ne peut pas en dire autant partout…

Faut-il choisir entre le prix et la qualité en dentisterie?