Low-cost & Dérives dentaires

Les inégalités d’accès aux soins et l’opacité qui entoure le secteur dentaire en France génèrent des dérives.

Cliniques dentaires low-cost, dépassement d’honoraires, sur-traitement, opacité…  Découvrez tout sur le modèle low-cost et ses limites, ainsi que sur les autres dérives en dentaire!

FAQ

Pourquoi parle t-on de dérives?

Les soins dentaires sont le parent pauvre du système de soins français et le renoncement aux soins dentaires touche directement une grande partie de la population. Cela génère des situations anormales et un certain nombre de dérives.

Qu’est-ce qu’une clinique dentaire low-cost ?

On utilise le terme « low-cost » en lien avec un modèle économique qui s’appuie sur un maximum d’optimisation et d’économies. Appliquée à la médecine dentaire, ce terme implique un ensemble de pratiques visant à proposer le prix le plus bas possible.

L’impact inévitable sur la qualité est donc mis en avant, tout comme la pérennité du modèle.

Quelles autre dérives concernent le dentaire?

Face à des prix élevés et un système en panne, on constate de nombreuses dérives : dépassement d’honoraire abusif, sur-traitement, prothèses d’import, devis non-conformes, prix opaques et ajustables en fonction de la mutuelles, sont parmi les plus souvent cités.